LA STRUCTURE JEANNE DELANOUE – LES TROIS PROVINCES

 

 

LES ORIGINES

L’établissement actuel trouve ses origines et ses valeurs dans deux congrégations religieuses :

La congrégation des servantes des pauvres de Jeanne DELANOUE :
Cette congrégation a vu le jour le 26 juillet 1704 sous le nom des "Sœurs de Ste Anne, Servantes des pauvres de la Providence de Saumur" sous l’instigation de Jeanne DELANOUE née à SAUMUR et qui a consacré toute sa vie à l’accueil et au service des pauvres et indigents.
Jeanne DELANOUE fut béatifiée le 9 novembre 1947 et canonisée par le pape Jean-Paul II le 31 octobre 1982.
La congrégation dont la mission est de servir, s’appuie sur les valeurs suivantes : nourrir, vêtir, soigner, visiter, éduquer, réconforter, accueillir, soutenir. La communauté des sœurs de Jeanne DELANOUE a une mission de solidarité internationale, étant implantée principalement à MADAGASCAR depuis 1956.

Les sœurs de la congrégation Sainte-Marie de TORFOU :
La congrégation de Sainte-Marie de TORFOU est née en 1823 à TORFOU. Cette communauté s’était donnée pour mission de « soigner les pauvres malades et d’élever chrétiennement les jeunes ». La congrégation des sœurs de TORFOU est actuellement implantée dans huit diocèses en France et dans trois pays d’Afrique, le BURKINA FASO, le BENIN et le TCHAD.
C’est d‘ailleurs de la situation géographique de TORFOU que le lycée des 3 TROIS PROVINCES tire son nom, au confluent du POITOU, de la BRETAGNE et de l’ANJOU.

 

 

torfou2
torfou

 

Deux histoires séparées

L’école ménagère JEANNE DELANOUE ouvre une section de CAP couture dès 1951, puis en 1963 une section d’aide maternelle. Le BEP Carrières Sanitaires et Sociales apparaît en 1971, suivi du BEP Industries de l’Habillement. A la fin des années 1980, le développement s’accélère avec l’ouverture du Centre de Formation Continue en 1986, du BAC PRO Productique option Matériaux Souples en 1987, de la Seconde STI Arts Appliqués en 1988, du BEP Hôtellerie et du BAC Sciences Médico-Sociales (SMS) en 1989.
Le développement des formations pose des contraintes d’espace sur le site de la rue de Pineau, où le lycée JEANNE DELANOUE se trouve particulièrement à l’étroit.
L’idée osée mais visionnaire de créer un nouveau lycée sur un site plus proche du centre ville, et à deux pas de la gare SNCF, est partagée entre la direction, les administrateurs et la direction de l’Enseignement Catholique de Maine et Loire. Cette convergence permettra de monter ce projet audacieux et d’en assurer sa réalisation.

Le Centre d’Apprentissage Agricole et ménager de TORFOU accueille 56 élèves en 1956. En 1974 le centre ouvre une classe de C.A.P.A. Employées Familiales puis adopte en 1976 le rythme de fréquentation temps plein, en même temps que s’ouvre le B.E.P.A. Economie Familiale et Rurale. Les effectifs restent limités (entre 80 et 100) et le Centre s’interroge sur le maintien de son existence et sur le rapprochement avec un autre établissement.

En 1980, l’établissement prend le nom de Centre d’Enseignement Rural et accueille la formation de C.A.P.A. Vente, suite à la fermeture d’un centre voisin. Les effectifs sont en croissance pour atteindre 140 élèves.
En 1984, l’établissement prend le nom de Lycée d’Enseignement Privé Rural LES TROIS PROVINCES.
En 1989, est organisé le premier voyage au BURKINA-FASO. Au cours de cette même année, le conseil d’administration réfléchit à l’avenir du site de TORFOU.
Après plusieurs études, le transfert du lycée LES TROIS PROVINCES de TORFOU à CHOLET sur le nouveau site du lycée JEANNE DELANOUE, boulevard Jeanne d’Arc, est adopté à l’unanimité.