LES MOBILITES DU PERSONNEL

Le lycée Jeanne Delanoue de Cholet accueille 970 jeunes encadrés par 143 adultes.
L’ouverture à l’autre à travers l’ouverture à l’internationale est un des piliers du projet éducatif de l’établissement comme le montrent  les nombreux projets de voyages (linguistiques, culturels, professionnels, solidaires) initiés par les enseignants et les formateurs.
Pour renforcer toutes ces actions et donner encore plus de sens à nos pratiques, le lycée Jeanne Delanoue veut désormais fédérer une équipe pluridisciplinaire autour d’un projet commun. Aussi au lycée Jeanne Delanoue, que l’on soit élève, enseignant ou personnel, on doit pouvoir s’insérer dans ce projet global d’ouvertue à l’autre en développant des compétences linguistiques, professionnelles et sociales au bénéfice d’un projet professionnel et personnel accompli.

Erasmus+ est alors un outil incontournable pour atteindre ces objectifs.
Pour l’établissement, les objectifs sont alors :
- de renforcer l’utilisation des langues étrangères dans les différentes sections,
- de créer de nouveaux partenariats avec nos voisins européens,
- de permettre à nos jeunes d’effectuer des mobilités lors de périodes de formation
- de renforcer la dimension européenne de l'établissement.

A travers des activités de formation ou des stages d’observations (en Espagne, Allemagne, Malte, Finlande, Royaume Uni et Irlande):
- les enseignants de langue approfondiront leurs compétences dans la langue, se confronteront à de nouvelles pratiques (gestion de classe, outils numériques) et noueront des partenariats pour des échanges de classe ou des stages à l’étranger pour nos élèves
- les enseignants non-linguistes renforceront leurs compétences linguistiques pour pouvoir enseigner dans une discipline non-linguistique et répondre aux besoins de l’établissement dans les sections européennes ou l’enseignement technologique dans une langue vivante.
- Les personnels amélioreront leurs compétences linguistiques afin de pouvoir communiquer dans les langues des partenaires lors de la mise en place et  la gestion des mobilités et confronter leurs pratiques.

Sur une durée de deux ans, 13 mobilités sont prévues. Chaque candidature répond à des critères fixés par le comité de pilotage et la responsable de projet encadre les participants dans la recherche du meilleur organisme d’accueil en fonction des objectifs fixés, dans la logistique de la mobilité, dans la préparation au départ, dans le suivi sur place et dans l’après-mobilité.